Jeanne Barré, la voyageuse invisible

// Théâtre à partir de 9 ans – Durée 1h10
// Création 2013

jb

« Sa Majesté défend aux officiers de ses vaisseaux et aux gens de l’équipage de mener des femmes à bord pour y passer la nuit, et pour plus longtemps que pour une visite ordinaire – à peine d’un mois de suspension contre les officiers, et contre les gens de l’équipage, d’être mis quinze jours aux fers. »

L’histoire d’une femme étonnante qui au XVIIIe siècle, participe au fameux « voyage de Bougainville », déguisée en homme, vivant avec son secret pendant deux ans au milieu d’une centaine de marins. Une histoire bien réelle, où perce un parfum de  mystères : comment une obscure paysanne se retrouve-t-elle au cœur d’une expédition légendaire avec les plus grands savants du siècle ? Pourquoi prend-elle le risque insensé de s’embarquer avec eux en se travestissant ? Comment résiste-t-elle à une permanente promiscuité sans être découverte ?

Deux comédiens, accompagnés d’un violoncelliste, interrogent et imaginent le parcours de cette femme. Les spectateurs embarquent avec eux dans un bateau-théâtre pour une enquête sur ce personnage qui reste en creux, et dont les mystères intérieurs fascinent autant que l’épopée : un personnage qui permet de poser les questions du genre et de l’identité, du travestissement, et de la façon dont une femme peut trouver sa place dans la société.

// La presse en parle

TTT – (…) À partir des grandes lignes de la vie de Jeanne Barré, Eudes Labrusse a inventé une nouvelle histoire, composée comme une série d’instantanés photographiques. Sur scène, deux comédiens alternent épisodes narratifs et scènes de jeu, dans un espace qui évoque la coque d’un bateau. Peu à peu, le portrait et le parcours passionnants d’une femme s’y dessinent. Un spectacle fort sur la quête d’un personnage et la question de l’identité. (Télérama)

(…) Deux comédiens et un violoncelliste magnifiques, dans une mise en scène inventive et poétique ! (Le Courrier de Mantes)

texte Eudes Labrusse
mise en scène Jérôme Imard et Eudes Labrusse
intérprétation Claire Fretel et Philipp Weissert
musique de scène Karsten Hochapfel
costumes et accessoires Cécile Pelletier
scénographie Nicolas Prigent, Yannick Willeaume et Maï Scremin
lumières Laurent Bonacorsi

production Théâtre du Mantois – coproduction La Nacelle – scène conventionnée (78)
avec le soutien du Conseil général des Yvelines, de la Spedidam et de l’Adami / Copie Privée
en coréalisation avec le Théâtre Dunois (75) et le Théâtre Eurydice Esat (78)

// Ils nous ont déjà accueillis

La Nacelle, Aubergenville (78) ; Théâtre Dunois, Paris ; Théâtre Euridyce, Plaisir (78) ; TFG-La Piscine, Chatenay-Malabry (92) ; Le Carré, Ste-Maxime (83) ; Hospice St-Charles, Rosny-sur-Seine (78) ; Espace Charles Aznavour, Arnouville (95) ; Deuil-la-Barre ; Théâtre Romain Rolland, Villejuif(94) ; Festival théâtral du Val d’Oise ; Théâtre du Cormier, Cormeille-en-Parisis(95) ; Ferme de Bel Ebat, Guyancourt(78) ; CDN de Sartrouville (78) ; Centre culturel l’Imprévu, St-Ouen l’Aumone (95) ; L’Onde, Vélizy (78)…

Enregistrer