Fables Lab : de La Fontaine et d’ailleurs

 

Variations présentées sous forme de mises en voix musicales construites avec les habitants

Appel à projet régional Ministère de la Culture et de la Communication « Culture et lien social » 2018

 

Dans la continuité du projet (Re)belles de la saison 2017-2018, Le Théâtre du Mantois continue d’explorer la forme de la lecture ou de la mise en voix musicale avec des habitants du territoire, principalement issus de groupes en apprentissage de la langue française.
Cette saison, nous avons choisi avec les groupes partenaires de proposer  une exploration de l’univers de l’apologue. Cette exploration s’appuiera presque naturellement sur le corpus des Fables de La Fontaine.

L’avantage est évident :

  •  ce corpus est immense et composite,
  • il est accessible (sinon dans la langue, complexe quant à elle, mais dans les saynètes racontées) et très réjouissant,
  • il est un modèle par excellence  de « classique » de la culture.

Mais, en parallèle, ce travail de découverte des Fables permet aussi facilement une intéressante collation avec d’autres cultures (notamment celles d’origine des participants).
En s’amusant ainsi à confronter les apologues de La Fontaine aux histoires contées dans les pays d’origine des participants (dont on peut supposer que des « moralités » se recoupent, même si c’est avec des formes différentes de personnages et de narrations), le projet se déclinera donc comme une sorte de « laboratoire des fables« … ou un « Fables Lab« …

Laboratoire qui débouchera de nouveau sur des modules de mises en voix musicales, comme autant de variations autour d’une joyeuse mise en regard de fables, « de La Fontaine et d’ailleurs« …

L’objectif est donc de créer, avec chacun des groupes partenaires, un ou plusieurs modules de « mises en voix musicales » à partir d’un corpus de récits où pourront se répondre comme en écho certaines fables de La Fontaine et des apologues issus d’autres cultures.

  • Ces mises en voix musicales sont prises en charge par les participants, accompagnés à chaque fois d’un comédien et d’un musicien de la compagnie.
  • Chacun des modules se veut accessible et permet de déboucher sur une réflexion autour des leçons de vie portées par les apologues mais aussi autour de la mise en regard des cultures.
  • Ces mises en voix musicales sont destinées à circuler, à être présentées à l’intérieur des structures partenaires, entre elles, mais aussi dans d’autres lieux (écoles, médiathèques, théâtres, structures associatives…)

Nos objectifs

  • A travers un projet participatif, qui implique les participants dans un processus de création sur la durée, favoriser les pratiques artistiques et culturelles des habitants
  • Permettre à travers ce projet, pour des participants en majorité peu à l’aise dans la maîtrise du français, une approche vivante, ludique, participative, dynamique de la langue – et d’un « classique » de la culture française : favoriser ainsi le décloisonnement par l’appréhension d’une culture commune et partagée.
  • Par la mise en regard entre apologues de culture occidentale et issus d’autres cultures, mais aussi entre langues, mettre en valeur l’identité de chacun et encourager l’échange et le respect de tous.
  • Par la participation dans un processus de création de jeunes comme d’adultes ou de personnes âgées, et par leur présentation à des publics divers (des écoles aux maisons de retraite), encourager le lien intergénérationnel
  • Par la volonté de montrer ces modules de « laboratoire des fables »  créés avec les participants dans les quartiers aussi bien que dans d’autres lieux, favoriser la circulation entre centre et périphérie
  • Développer l’accès des bénéficiaires (et de leurs proches par ricochet) à l’offre culturelle de proximité par la mise en place, en résonance avec le projet, d’un parcours culturel